Romains 13:10 – L’amour est l’accomplissement de la loi

Paul écrit :

L’amour ne fait pas de mal au prochain; l’amour est donc l’accomplissement de la loi.   (Romains 13:10)

«L’accomplissement» est la traduction de «pleroma», qui est dérivé de «plero-oo» (à traduire par: remplir, compléter).

«Pleroma» est traduit par:

  • ce qui a été rempli, ou est rempli.
  • ce qui fait le plein, ou avec quoi quelque chose est rempli.
  • plénitude, abondance.

L’amour «remplit» donc la Loi, fait que la Loi soit «remplie», est «l’accomplissement» de la Loi.

«L’accomplissement» de la Loi.

Lorsqu’un maître de la Loi demanda à Jésus.

Maître, quel est le plus grand commandement de la loi?   (Matthieu 22:36)

Jésus répondit:

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée.
C’est le premier commandement et le plus grand.
Et voici le deuxième, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.   (Matthieu 22:37-40)

Jésus met ensemble «la Loi et les prophètes»  (les lois et les enseignements de l’Ancien Testament), il les met ensemble en deux commandements, qui sont «égaux» entre eux.

«Semblable» est la traduction du Grec «homoios»:

  • égal, similaire
  • semblable
  • correspondant avec quelque chose

Comme dans une formule mathématique: si A est égal à B, alors B est égal à A.
Les mathématiques appliquées à cette déclaration signifieraient, que l’amour envers Dieu (A) est égal à l’amour envers le prochain (B), et que, de même, l’amour envers le  prochain (B) est égal à l’amour envers Dieu (A) et si quelqu’un aime son prochain, il aime Dieu. Mais les mathématiques ne sont pas applicables à une dimension spirituelle.
Jésus dit qu’aimer Dieu est le premier et le grand commandement.

Aimer le prochain comme soi-même, est le deuxième commandement et Jésus dit qu’il ressemble,  qu’il est semblable, qu’il correspond au premier commandement aimer Dieu de tout ce qui est en nous.
Si le second commandement est semblable au premier, il ne peut exister sans le premier commandement.
Dans la vie du Chrétien, l’amour pour le prochain est une réflexion de l’amour pour Dieu.

Dans ces deux commandements, qui parlent de l’amour envers Dieu et de l’amour des uns envers les autres, c’est «toute la Loi et les prophètes» qui y est contenu.

Littéralement: Tout l’enseignement de l’Ancien Testament est suspendu à et provient de ces deux commandements de l’amour.

En pratique.

La loi peut être vue comme un vase vide, un ensemble de règles qui doivent être remplies.
Dans l’Ancien Testament, les Israélites ont reçu le commandement de «remplir» ce «vase vide» en adhérant à la loi, à le faire.
Pour remplir «le vase», il faut adhérer à tous les commandements.
Respecter la loi était, avant tout, une question de l’esprit, un décret concernant ce qu’il faut  faire, et ne pas faire. Quand on transgresse la loi, on est puni.

Dieu n’était pas seulement là pour ériger toutes ces règles et ces lois, comme Il en témoigne quand Il dit:

Ce peuple s’approche de moi, il m’honore de la bouche et des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi …   (Esaïe 29:13)

Dieu a montré à travers les prophètes de l’Ancien Testament à son peuple que le temps viendrait où Il renouvellerait le cœur des hommes.

Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau. Je retirerai de votre corps le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair.   (Ezéchiel 36:26)

je mettrai ma loi à l’intérieur d’eux, je l’écrirai dans leur cœur, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.   (Jérémie 31:33)

C’est mon Esprit que je mettrai en vous. Ainsi, je vous ferai suivre mes prescriptions, garder et respecter mes règles.   (Ezéchiel 36:27)

Jésus a enseigné que la Loi ne peut être accomplie qu’avec un cœur rempli de l’amour de Dieu. L’amour que l’on entend ici s’appelle en Grec «agape».
«Agape» n’est pas un amour émotionnel, mais un amour qui détermine l’acte.

Conclusion :

L’important dans une vie chrétienne n’est pas de «donner de l’amour» mais d’être l’amour, l’amour de l’intérieur, du cœur.

Dieu EST amour, et tout ce qu’il fait, il le fait par Son amour.
Dieu veut que l’homme soit aussi amour, et qu’il enferme l’amour pour Dieu et l’amour de Dieu dans son cœur et qu’il vit de cet amour, tout comme Jésus «vivait l’amour».

Jésus dit:

Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie (littéralement : son âme, soi-même) pour ses brebis.   (Jean 10:11)

A ses disciples Jésus dit:

Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.   (Jean 13:34)

Voici mon commandement: aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.   (Jean 15:12)

Il n’y a pas de plus grand amour que de donner votre vie (littéralement: son âme, soi-même) pour vos amis.   (Jean 15:13)

Au travers de la vie de Jésus, nous avons appris à connaître Dieu comme un Père aimant.
Jésus a beaucoup enseigné à partir de l’Ancien Testament, et cela peut être résumé en un mot: l’amour.

C’est un amour qui n’est pas d’origine humaine, mais reçu de Dieu par le Saint Esprit, comme Paul l’écrit:

…  l’amour de Dieu est déversé dans notre cœur par le Saint-Esprit qui nous a été donné.   (Romains 5:5)

Quand un chrétien vit de cet amour cela sera visible et aura un impact sur sa vie et celle des autres.
Dans la lettre aux Corinthiens, Paul donne un certain nombre de points de repère.

Si je parle les langues des hommes, et même celles des anges, mais que je n’ai pas l’amour, je suis un cuivre qui résonne ou une cymbale qui retentit.   (1 Corinthiens 13:1)

Si j’ai le don de prophétie, la compréhension de tous les mystères et toute la connaissance, si j’ai même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, mais que je n’ai pas l’amour, je ne suis rien.   (1 Corinthiens 13:2)

Et si je distribue tous mes biens aux pauvres, si même je livre mon corps aux flammes, mais que je n’ai pas l’amour, cela ne me sert à rien. (1 Corinthiens 13:3)

L’amour est patient.

L’amour est aimable.

Il n’est pas envieux.

L’amour n’a pas de fierté.

N’est pas gonflé de lui même.

Il ne blesse pas les sentiments de quelqu’un.

Il ne cherche point son propre intérêt.

Il ne s’irrite pas.

Il ne pense pas de mal.

Il n’est pas aveugle à l’injustice.

Mais se réjouit de la vérité.

Il couvre tout, il croit tout, il espère tout, il endure tout.

L’amour ne meurt jamais. Les prophéties disparaîtront, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra.   (1 Corinthiens 13:1-8)

Maintenant donc ces trois choses restent: la foi, l’espérance, l’amour; mais la plus grande des trois, c’est l’amour.   (1 Corinthiens 13:13)

Cet amour ne peut exister que comme un reflet de l’amour de Dieu et pour Dieu dans le cœur d’un chrétien, à la suite de la conversion et le choix de Etre disciple (1)..

 

Voir aussi les études:
Matthieu 5:17 - Jésus a accompli la Loi.
Luc 5:36-39 - La parabole des outres.
Matthieu 25:14-30 - La parabole des serviteurs et des récompenses.

 

Télécharger cette étude en PDF:
Romains 13 :10 – L’amour est l’accomplissement de la loi.