L’esprit, l’âme, le corps et la puissance de la trinité

Pour comprendre la puissance d’une trinité, il est bon de voir d’abord comment Dieu se révèle.

Dieu est une trinité.

Dieu se révèle à lui-même, Jésus et le Saint Esprit.
Au début des dix commandements Dieu dit :

Ecoute, Israël! L’Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel.   (Deutéronome 6:4)

Dieu, Jésus et le Saint-Esprit sont une unité parfaite.
Cette trinité parfaite peut être interprété comme « l’esprit, l’âme et le corps ».

  • Dieu – l’âme : l’initiateur, le créateur et inspirateur, le grand JE SUIS.
  • Jésus -  le corps : le Verbe incarné que Dieu Père fait connaître dans le monde.
  • Le Saint-Esprit : L’Esprit par lequel Dieu communique avec l’homme.

a. Dieu se révèle dans la création.

En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient depuis la création du monde, elles se comprennent par ce qu’il a fait.   (Romain 1:20)

Vous trouverez plus d’explications sur le sens de « elles se comprennent » dans une étude distincte.

b. Dieu se révèle en son fils Jésus.

(La transfiguration de Jésus sur la montagne) … une voix fit entendre ces paroles: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute mon approbation: écoutez-le!»   (Matthieu 17:5)

Jésus leur dit donc: «Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous reconnaîtrez que moi, je suis et que je ne fais rien de moi-même, mais que je dis ce que mon Père m’a enseigné.   (Jean 8:28)

Celui qui m’a envoyé est avec moi, il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable.»   (Jean 8:29)

Cependant, ainsi, le monde saura que j’aime le Père et que j’agis conformément à l’ordre que le Père m’a donné.   (Jean 14:31)

C’est pourquoi ce que j’annonce, je l’annonce comme le Père me l’a dit.   (Jean 12:50)
Le Père et moi, nous sommes un.   (Jean 10:30)

Celui qui m’a vu a vu le Père.   (Jean 14: 9)

c. Dieu et Jésus sont révélés dans le Saint- Esprit.
Jésus dit :

… mais le défenseur, l’Esprit saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.   (Jean 14:26)

Quand le défenseur sera venu, l’Esprit de la vérité, il vous conduira dans toute la vérité, car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu et vous annoncera les choses à venir.   (Jean 16:13)

Il révélera ma gloire parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera.   (Jean 16:14)

Le Saint- Esprit ne parle pas de lui- même, mais proclame ce qu’il entend de Jésus.
Dans tout ce que Dieu dit et fait, Jésus et le Saint- Esprit sont concernés, et ils appuient en confirment toute chose.
C’est là que réside la puissance de Dieu, mais aussi de Jésus et de l’Esprit Saint.

Jésus est le chemin, la vérité et la vie.

Un exemple de la puissance de la trinité.

Jésus lui dit: C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu’en passant par moi.   (Jean 14:6)

a. Le Chemin.
Le chemin dont parle Jésus est le chemin spirituel vers Dieu, quand il dit que : Personne ne vient au Père qu’en passant par moi.

  • Jésus ne montre pas le chemin, mais il est le chemin.
  • Le « en passant par Moi » est la traduction du mot grec dia, qui se traduit : a travers.

Souvent nous en déduisons que Jésus montre la voie.
Nous essayons alors de suivre les instructions qu’il donne, comme s’il montrait le chemin.
Mais Jésus est le chemin, et cela veut dire, en d’autre mots, :

Demeurez en moi et je demeurerai en vous.   (Jean 15:4)

Celui qui donne a Jésus la priorité dans sa vie, et l’implique dans tous les aspects de sa vie,  expérimente une paix profonde dans cette vie en suivant cette « route ».
Il y a là une promesse magnifique, car celui qui suit Jésus dans cette vie, sera, après cette vie, auprès de Dieu le Père pour l’éternité.

b. La Vérité.
Jésus dit :

Si je suis né et si je suis venu dans le monde, c’est pour rendre témoignage à la vérité.   (Jean 18:37)

Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples,  vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.
(Jean 8:31-32)

Jésus dit la vérité, il est plus que quelqu’un qui donne des bons conseil.

Demeurez en moi et je demeurerai en vous. Le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même, sans rester attaché au cep; il en va de même pour vous si vous ne demeurez pas en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.   (Jean 15:4-5)

Jésus désire que le croyant lui fasse non seulement confiance parce qu’il dit la vérité.
Il désire ici que nous mettions notre confiance en Lui parce qu’il est la vérité.
Vous trouverez plus de détails sur ce point dans l’étude 3. b «  La construction de la maison de la vie ».

c. La Vie.
Quand Jésus dit :

« C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu’en passant par moi. »   (Jean 14:6)

Il avait un double objectif  :

  • La vie avec Jésus signifie marcher sur le chemin vers le Père, et trouver la vie éternelle après la mort, ainsi que Jésus le dit : C’est moi qui suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s’il meurt.   (Jean 11:25)
  • Cela signifie recevoir aussi la vraie vie dans cette vie comme le dit Jésus : … je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu’elles l’aient en abondance.   (Jean 10:10)

Jésus est la vie.

Ces trois facettes : le Chemin, la Vérité et la Vie sont inséparables, elles sont reliées entre elles par la puissante personnalité de Jésus.
Ces trois facettes forment une vérité inébranlable, comme une tri-(u)nité, contenue dans une seule personne : Jésus.

L’homme comme une trinité.

Dieu comme Trinité, a créé l’homme «  à Son  image, semblable à Lui ».   (Genèse 1:26)
Il a créé l’homme triple, à savoir esprit, âme et corps.
Se référer à l’étude « Dieu créa l’homme », qui fait partie de l’étude « La création du monde ».

Frans Drievoudig snoer

 

Une illustration claire de la tri-(u)nité et de la puissance qui y est contenue se trouve dans Ecclésiaste 4:12 où il est dit :
- … la corde à trois fils ne se coupe pas facilement.
L’image d’un triple cordon est expliquée dans une étude séparée.

 

La corde à trois fils est une bonne illustration de la force et de la stabilité quand l’esprit, l’âme et le corps sont « alignés » dans la vie d’un être humain, formant ainsi une trinité, semblable à celle de Dieu

8. Frans Drieeenheid

 

 

 

Un être humain, en tant qu’âme, en tant que personnalité, recevra les bonnes idées, si, dans son âme, il se concentre sur le monde spirituel et, dans son cœur, reçoit la sagesse de l’Esprit Saint .
C’ est la vie comme une « deux- unité ».

Cela devient  une trinité si cette sagesse se reflète aussi dans son corps, dans son discours et dans son action, grâce à cela, sa vie sera pleine de force.

 

 

 

L’homme, en tant qu’âme, corps et esprit ne forme qu’une seule ligne et agit à partir d’une trinité. Guidé par une juste inspiration, il fera de bonnes choses dans ce monde et parviendra au but pour lequel Dieu l’a créé.

Quelques textes qui illustrent cette vérité.

a. Le mariage est conçu comme une trinité.
Dans le mariage on peut découvrir une double trinité

L’étude sur « Le mariage » nous apprend que l’homme et la femme dans le mariage forment une unité : l’âme, l’esprit et le corps sont impliqués.

Le but de Dieu pour l’homme et la femme, pendant leurs fiançailles, coordonnent leurs âmes, leurs sentiments, leurs désirs, ainsi que les intentions de leurs cœurs, l’un à l’autre.
Ils forment ainsi une « deux-unités » d’âme et d’esprit.

Lorsque cette unité spirituelle est confirmée dans un engagement public d’allégeance l’un à l’autre, ils peuvent alors avoir une relation plus forte en tant que trinité par leurs actions conjointes dans ce monde et l’unification de leurs corps physiques.

Deux différentes formes de trinité dans le mariage sont expliquées dans l’étude sur « La troisième personne dans le mariage ».
Cette étude nous explique comment Dieu désire être la troisième personne au sein du mariage.

Le mariage est puissamment fortifié lorsqu’un homme et une femme vivent en bonne relation avec Dieu, et lui permettent d’être la troisième Personne de leur mariage.
Le mariage devient alors comme une corde à trois fils, une trinité, qui n’est pas prête de se briser.

b. La repentance est une trinité.
Paul écrit :

Si tu reconnais publiquement de ta bouche que Jésus est le Seigneur et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité, tu seras sauvé. En effet, c’est avec le cœur que l’on croit et parvient à la justice, et c’est avec la bouche que l’on affirme une conviction et parvient au salut.   (Romain 10:9-10)

Si une personne croit dans son cœur et dans son âme que Jésus est ressuscité d’entre les morts, croit à la justice. Cela il donnera, de toute son âme et avec toutes ses pensées, à Jésus la place qu’ Il mérite.
Cette croyance de l’âme (1), cette confiance met l’accent sur Jésus dans le monde spirituel, sur l’esprit (2)C’est croire à la justice, croire en tant que « deux unités ».

Quand la foi en Jésus est proclamée, c’est-à-dire qu’elle est également prononcée avec la bouche (3), l’esprit, l’âme et le corps sont sur une même ligne, comme une trinité.
Cette confession de la bouche préserve l’âme du croyant

c. Enseigne avec autorité comme une trinité.

Quand Jésus eut fini de prononcer ces paroles, les foules restèrent frappées par son enseignement, car il enseignait avec autorité, et non comme leurs spécialistes de la loi.   (Mattieu 7:28-29)

La Bible peut être étudiée purement intellectuellement et l’on peut tout savoir sur Dieu et la Bible, sans croire en Dieu.
En étudiant d’une manière intellectuelle, c’est-à-dire au niveau de l’âme et du corps, l’esprit n’est pas actif. La Bible sera étudiée comme une « deux-unité ».

Jésus enseignait dans une trinité.
Jésus connaissait Dieu le Père (1), parce qu’il était l’envoyé de Dieu.
Après son baptême dans le Jourdain, il fut rempli de l’Esprit-Saint (2).
Tout au long de sa vie Jésus tournait ses regards vers Dieu le Père.
Toute sa vie il a fait ce que son Père lui avait ordonné (3).
Jésus a vécu en ce monde comme une trinité parfaite de l’esprit, l’âme et le corps.
Son enseignement fait autorité parce qu’Il connaissait le Père et témoignait ainsi  de la vérité divine. Et l’enseignement de Jésus était également confirmé dans le cœur de Son auditoire par l’Esprit Saint.

Ce qui était vrai de l’enseignement de Jésus, s’applique à tout le monde.
Un enseignement donné à partir d’un cœur et d’une âme tournés vers Jésus, sera confirmée par le Saint-Esprit auprès de l’auditeur et donc sera perçue comme donné avec autorité.

d. La construction de la maison de la vie.
Jésus dit :

Je vais vous montrer à qui ressemble tout homme qui vient à moi, entend (comprend) mes paroles et les met en pratique: il ressemble à un homme qui, pour construire une maison, a creusé, creusé profondément et a posé les fondations sur le rocher. Une inondation est venue, le torrent s’est jeté contre cette maison sans pouvoir l’ébranler, parce qu’elle était fondée sur le rocher.
(Luc 6:47-48)

Un fondement inébranlable est indispensable pour construire un bâtiment solide.
Dans cette parabole, la maison est construite sur un rocher.
Ce rocher est Jésus lui-même, quand il parle de : « chaque homme qui vient à moi ».

Parce que l’enseignement de Jésus est l’autorité, Il sera avec celui qui entend (1) son enseignement, qui a son esprit fixé sur Lui (2) et son enseignement sera également confirmé (3) dans son âme par le Saint-Esprit.

Cependant, construire sur le roc, avec l’âme et l’esprit tournés vers Jésus, ne sera pas une garantie pour la solidité de la construction d’une maison lorsque les tempêtes de la vie surviendront, car ce ne sera qu’une « deux unités ».
Cela ne deviendra une trinité que si les mots de Jésus influencent réellement la vie de la personne.
Cela se produit lorsque l’âme contrôle le corps et que la personne vit en conformité avec l’enseignement de Jésus.
Penser à ce sujet à ce qui est écrit plus haut dans cette étude sur Jésus en tant que vérité.

Jésus avertit aussi.

Mais celui qui entend (comprend) et ne met pas en pratique est semblable à un homme qui a construit une maison sur la terre, sans fondations. Le torrent s’est jeté contre elle et aussitôt elle s’est écroulée; la ruine de cette maison a été grande.   (Luc 6:49)

  • La maison ne va pas s’écrouler parce qu’elle est mal construite.
  • Elle s’effondrera car elle est construite sur un fondement pas assez solide.

Quelqu’un qui comprend les enseignement de Jésus, mais ne les met pas en pratique, construit en s’appuyant sur ses propres connaissances ou sur l’enseignement du monde.
C’est la vie dans une unité de deux, sur une base fragile.
Lorsque viendront les tempêtes de la vie, la maison va s’effondrer, même si elle a été solidement construite.

e. Le vrai culte vient d’une trinité. Jésus dit :

Mais l’heure vient, et elle est déjà là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité. En effet, ce sont là les adorateurs que recherche le Père. Dieu est Esprit et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité.   (Jean 4:23-24)

Les vrais adorateurs ont leur âme tournée vers le monde spirituel, vers Dieu le Père, vers Jésus et vers L’Esprit Saint.
Ils adorent en vérité parce qu’ils ont accepté Jésus dans leur vie et dans les pensées de leurs cœurs et que leurs actions dans ce monde sont axées sur la vérité de Jésus.
Dans leur esprit, leur âme et leur corps, ils sont, comme une trinité dans leur culte, centrés sur Jésus, qui est le chemin vers le Père.

A propos des gens de son époque, Jésus dit :

Ce peuple prétend s’approcher de moi et m’honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi. C’est faussement qu’ils m’honorent en donnant des enseignements qui sont des commandements humains.   (Mattieu 15:8-9)

Un culte pratiqué suite à un enseignement donné et aux exigences imposées par les hommes, n’est pas un culte centré sur Dieu.
C’est un culte comme « deux unités ».
Ce culte ne touche pas Dieu, il est vain.

L’étude de « L’homme, esprit, âme, et corps » sera poursuivie dans l’étude « Adam et Eve au paradis ».

 

Télécharger cette étude en PDF:
L’esprit, l’âme et le corps et la puissance de la trinité.