1 Pierre 3:9 – Hériter de la bénédiction

Le texte:

Enfin, ayez tous les mêmes pensées et les mêmes sentiments, soyez pleins d’amour fraternel, de compassion, de bienveillance. Ne rendez pas le mal pour le mal, ni l’insulte pour l’insulte; bénissez au contraire. Vous le savez, c’est à cela que vous avez été appelés afin d’hériter de la bénédiction.   (1 Pierre 3:8-9)

Dans la première partie de ce texte Pierre décrit comment un chrétien doit se comporter envers les autres:

  • ayez les mêmes sentiments
  • soyez pleins de compassion et de bienveillance
  • ne rendez pas le mal pour le mal, ou insulte pour insulte
  • mais bénissez les autres

S’il agit ainsi, dit Pierre, le chrétien est appelé à recevoir la bénédiction.

Dans le verset 10, il continue à décrire comment un chrétien doit se conduire:

Si quelqu’un, en effet, veut aimer la vie et voir des jours heureux,
- qu’il préserve sa langue du mal et ses lèvres des paroles trompeuses,
- qu’il se détourne du mal et fasse le bien,
- qu’il recherche la paix et la poursuive,   (1 Pierre 3:10-11)

Il est étrange que Pierre résume le comportement d’un chrétien (avoir de l’amour envers les autres et les bénir), puis, au milieu de son argumentation, il indique qu’en agissant ainsi, le chrétien est appelé lui-même à recevoir la bénédiction.

Que veut-il dire exactement ?

Une déclaration du Grec:

Pour comprendre ce que Pierre dit, trois mots sont importants dans la phrase:

c’est à cela que vous avez été appelés afin d’hériter de la bénédiction

  • c’est à cela que
  • d’hériter
  • la bénédiction

C’est à cela que:
Le Grec utilise le mot «hoti», précédé par le verbe «oida», utilisé comme participe.
Le texte Grec est: «oida hoti» vous avez été appelés …

L’O.L.B. traduit:

  • «oida» comme: savoir, connaître, remarquer, discerner, découvrir
    - Utilisé comme participe: voyant, connaissant, remarquant, discernant
  • «hoti» comme: que, parce que, puisque

Ainsi la traduction de «oida hoti» introduit, la phrase devient:

  • sachant que vous avez été appelés …

Bénédiction:
Le Grec utilise ici le verbe «eulogeo» comme participe conjugué.
L’O.L.B.traduit comme:

  • bénir, louer, célébrer par des louanges
    - Conjugué comme participe: bénissant, louant, …

Introduit dans la phrase: … sachant que vous avez été appelés  … bénissant.

Hériter:
Le Grec utilise ici le verbe «kleronomeo» selon l’O.L.B. suivi de: aoristus, actif, subjectif.
L’O.L.B. traduit ainsi:

  • recevoir un lot, recevoir par tirage au sort, recevoir en héritage

Selon le contexte, le mot «kleronomeo» peut être traduit par: hérite.
Nous retrouvons cette traduction lorsque le jeune homme riche demande à Jésus :

«Bon maître, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle?»   (Marc 10 :17)

Rajouté dans la phrase, cela donne : … sachant que vous avez été appelés d’hériter en bénissant.

Traduction alternative:

Le texte Biblique:

Ne rendez pas le mal pour le mal, ni l’insulte pour l’insulte; bénissez au contraire. Vous le savez, c’est à cela que vous avez été appelés afin d’hériter de la bénédiction.   (1 Pierre 3:9)

Selon les traductions alternatives, comme un ci-dessus, Pierre dit:

Ne rendez pas le mal pour le mal, ni l’insulte pour l’insulte; bénissez au contraire, sachant que tu as été appelé, d’hériter en bénésant.   (1 Pierre 3:9)

Dans le texte Grec, Pierre met l’accent sur «l’autre» et appelle à rester bénissant, car cette attitude est la vocation de tout chrétien.
Ne pas vivre égocentriquement, mais être la lumière dans le monde.

Pierre souligne qu’un chrétien doit réaliser à quoi il a été appelé, afin qu’il recevra son héritage (la vie éternelle) au ciel.

 

Télécharger cette étude en PDF:
1 Pierre 3:9 – Hériter de la bénédiction..