Grâce – définition

Dans cette étude on va essayer de déterminer une définition du concept de « grâce », car il est important de bien comprendre ce que l’on entend dans la Bible par « la grâce ».

Qu’est-ce qu’une définition.

Une définition est :

  • Une description des caractéristiques d’un concept, de sorte qu’il ne peut pas être confondu avec un autre concept.

A la recherche de la définition de la « grâce ».

« Grâce » est la traduction du mot grec « charis ».
Selon l’OLB « charis » est dérivé du mot « chairo ».

Pour comprendre le concept de « charis/grâce » il est important d’étudier la signification du mot « chairo » abord.

Etude du mot « chairo ».

« Chairo » peut être trouvé dans 68 textes bibliques du Nouveau Testament.
Selon l’OLB « chairo » est un verbe de base et est traduit par :

  • se réjouir, être heureux
  • être extrêmement réjoui
  • être bien, prospérer
  • dans des salutations : salut ! (Mattieu 26 :49 – 27 :29  – 28 :9 / Marc 15 :18  /Luc 1 :28)
    (Toutes les écritures sont toujours conjuguées à l’impératif donc : réjouis-toi, sois content !)

Dans le dictionnaire grec/néerlandais il est traduit par :

  • réjouir
  • être content
  • faire avec plaisir

Quelques exemples du mot « chairo » dans des textes Bibliques.

Quand ils aperçurent l’étoile, ils furent remplis  d’une très grande joie (chairo).   (Matthieu 5 :12)

Aussitôt, il (Judas) s’approcha de Jésus en disant: « Salut (chairo), maître! », et il l’embrassa.   (Matthieu 26 :49)

(L’ange dit à Zacharie) Il sera pour toi un sujet de joie et d’allégresse et beaucoup se réjouiront (chairo) de sa naissance, …
(Luc 1 :14)

… mais il fallait bien faire la fête et nous réjouir (chairo), parce que ton frère que voici était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et il est retrouvé.’   (Luc 15 :32)

Lorsque Hérode vit Jésus, il en eut une grande joie (chairo), …   (Luc 23 :8)

Votre ancêtre Abraham a été rempli de joie à la pensée de voir mon jour; il l’a vu et il s’est réjoui (chairo).   (Jean 8 :56)

Pour le reste, frères et sœurs, soyez dans la joie (chairo), travaillez à vous perfectionner, encouragez-vous, …   (2 Corinthiens 13 :11)

Il se réfère toujours à quelqu’un qui est heureux, se réjouit, ou qui est dans la joie sans indiquer comment cela doit être exprimé.
Il s’agit généralement d’un moment, parfois aussi d’ordre pour être heureux.

« Chairo » indique un état d’âme, et signifie que quelqu’un se réjouit, EST heureux.

Etude du mot « charis » :

« Charis » est dérivé de « chairo ».
Selon l’OLB « charis » est un substantif traduit par :

  • grâce – ce qui fournit la joie, le plaisir, les délices, la douceur, le charme, la tendresse : grâce du discours
  • bonne volonté, bonté, faveur
  • ce qui résulte de la grâce
  • remerciements, (pour les bienfaits, faveurs, …), action de grâce, récompense

Le dictionnaire grec/néerlandais le traduit par :

  • le charme, la beauté, la douceur.
  • la joie.
  • la grâce – dans le N.T.

Notez que l’OLB et le dictionnaire grec/néerlandais donnent des traductions très différentes pour le concept de « charis ».
La raison se trouve probablement dans la remarque du dictionnaire grec/néerlandais que « charis » dans le Nouveau Testament est traduit par « grâce ».
Cela donne à penser que le terme « charis » a eu pendant des siècles un sens différent dans le monde chrétien de celui utilisé couramment en Grec.
Selon les autres traductions dans le dictionnaire : le charme, la beauté, la douceur et la joie, «charis»  décrit comment une personne vit cela, sans une description plus détaillée.

« Chairo » décrit la condition interne d’une personne.
« Charis » indique comment cette personne est perçue.

Quelqu’un « est heureux (chairo) » et cela est visible par la « joie (charis) » qui rayonne de cette personne.
Donc aussi « le charme, la beauté, la douceur », se reconnaissent dans l’attitude du cœur d’une personne qui « est heureuse », qui « se réjouit ».

« Charis » est donc un concept général qui indique seulement quelqu’un est aimable.

Définition de « charis ».

« Charis » : indique une personne qui agit avec une attitude d’amour, d’amabilité.

Et il est important de noter que « charis » ne reflète que le rayonnement de quelqu’un et non ce que quelqu’un d’autre recevra.
Pour cela, le grec utilise le concept « charisma » qui est traduit par « le don spirituel », et qui sera discuté dans une étude ultérieure.

« Charis » renvoie donc au caractère aimant et joyeux d’une personne.

« Charis » ne décrit pas :

  • ce que quelqu’un fait de sa joie.
  • à qui cela est adressée.
  • ce que quelqu’un reçoit.

Traduction de « charis ».

« Charis » est traduit généralement dans le Nouveau Testament par : « grâce ».

Compte tenu de la définition ci-dessus, « charis/grâce » serait traduit mieux par :

  • amabilité

Et de nouveau « grâce/amabilité » indique seulement la disposition intérieur d’une personne et non ce que quelqu’un reçoit.

« Charis/grâce/amabilité » est un concept universel.

Lorsqu’il se rapporte au comportement de Dieu, il est important de se réaliser que « l’amabilité » de Dieu vient du fait que Dieu est amour.

Quelques textes bibliques.

Le mot grec « charis » apparaît dans 147 versets, mais il est parfois traduit par un mot autre que « grâce ».

Ci-dessous voici d’abord quelques traductions différentes de « charis ».

Quelques traductions différentes de « charis ».

Dans les textes bibliques suivants, la traduction de « charis » est toujours indiquée en caractères gras.
Une traduction plus littérale de la partie soulignée est donnée après le texte de la Bible.
Cette traduction plus littérale est basée sur l’OLB.
Cela ne donne pas toujours une phrase coulante, mais l’intention est de mieux comprendre le concept de « charis ».

Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance (charis) en avez-vous? En effet, les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment.   (Luc 6 :32-33-34)

Si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quelle estime (charis) en avez-vous?   (Luc 6 :33)

Et si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quel gré (charis) vous en sait-on?   (Luc 6 :34)
(Littéralement (3 fois) : de quel genre est votre amabilité)

 

A-t-il de la reconnaissance (charis) envers cet esclave parce qu’il a fait ce qui lui était ordonné?    (Luc 17 :9)
(l’amabilité)

 

Ils louaient Dieu et avaient la faveur (charis) de tout le peuple. Le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés.   (Actes 2 :47)
littéralement : et avaient l’amabilité de tout le peuple)

 

Deux ans passèrent ainsi et Félix eut pour successeur Porcius Festus. Dans le désir de plaire (charis) aux Juifs, Félix laissa Paul en prison.  (Actes 24 :27)
(d’être aimable)

 

Les chefs des prêtres et les personnalités juives portèrent plainte contre Paul devant lui (Festus). Ils lui demandèrent avec insistance la faveur (charis) de le faire venir à Jérusalem. Ils préparaient un guet-apens pour le tuer en chemin.   (Actes 25 :2-3)
(d’avoir l’amabilité)

 

Dans le désir de plaire (charis) aux Juifs, Festus répondit à Paul: « Acceptes-tu de monter à Jérusalem pour y être jugé sur cette affaire en ma présence? »   (Actes 25 :9)
(d’ être aimable vis-à-vis des Juifs…)

 

Si moi, je mange avec reconnaissance (charis), pourquoi devrais-je être blâmé à propos d’un aliment pour lequel je remercie Dieu?   (1 Corinthiens 10 :30)
(littéralement : Si je prends part (ou: fais partie de) à un événement sur la base d’amabilité)

 

Mais que Dieu soit remercié (charis) : alors que vous étiez esclaves du péché, vous avez obéi de tout cœur au modèle d’enseignement auquel vous avez été confiés.   (Romains 6 :17)
(littéralement : Amabilité de Dieu : alors …)

(Charis est aussi traduit par « remercier » dans les versets suivants : 1 Corinthiërs 15 :57 – 2 Corinthiërs 2 :14 – 2 Corinthiërs 8 :16 – 2 Corinthiërs 9 :15 – 1 Timotheüs 1 :12 – 2 Timotheüs 1 :3.
Cela semble être la meilleure traduction dans ces versets, mais l’amabilité va plus loin que seulement être reconnaissant, ou dire merci)

 

Quand je serai chez vous, j’enverrai avec des lettres ceux que vous aurez choisis pour porter vos dons (charis) à Jérusalem.
(1 Corinthiens 16 :3)
(pour apporter (le résultat de) votre amabilité à Jérusalem)

 

C’est avec cette assurance que je voulais d’abord aller chez vous, afin que vous puissiez avoir une double grâce (charis).
(2 Corinthiens 1 :15)
(amabilité)

 

… et c’est avec beaucoup d’insistance qu’ils nous ont demandé la grâce (charis) de prendre part à ce service en faveur des saints.
(2 Corinthiens 8 :4)
(l’amabilité)

 

Nous avons donc encouragé Tite à parachever, chez vous aussi, ce geste de générosité (charis), comme il l’avait d’ailleurs commencé. De votre côté, vous avez tout en abondance : la foi, la parole, la connaissance, le zèle à tout point de vue et l’amour pour nous. Faites en sorte que la même abondance se manifeste dans cet acte de grâce (charis).   (2 Corinthiens 8 :6-7)
(cette amabilité)

 

J’en suis devenu le serviteur conformément au don de la grâce (charis) de Dieu, qui m’a été accordé en raison de l’efficacité de sa puissance.   (Ephésiens 3 :7)
(Grec : kata doorea charis Theos – selon le cadeau de l’amabilité de Dieu)

 

Que la parole de Christ habite en vous dans toute sa richesse! Instruisez-vous et avertissez-vous les uns les autres en toute sagesse par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantez pour le Seigneur de tout votre cœur sous l’inspiration de la grâce (charis).   (Colossiens 3 :16)
(… par des cantiques spirituels, chantant avec amabilité (avec joie) dans vos cœurs à Dieu)

 

Que votre parole soit toujours pleine de grâce (charis) et assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun.   (Colossiens 4 :6)
(aimable -  littéralement : avec amabilité)

 

C’est pourquoi, puisque nous recevons un royaume inébranlable, attachons-nous à la grâce (charis) qui nous permet de rendre à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec respect et avec piété.   (Hébreux 12 :28)
(aimable)

D’autres mots Grec traduit par la grâce.

4 textes de la Bible sont mentionnées ci-dessous, dans lequel différents mots grecs sont traduits par « grâce », tandis que « charis » n’est pas utilisé dans le texte grec.

Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin de connaître les bienfaits que Dieu nous a donnés par sa grâce (charizomai).   (1 Corinthiens 2 :12)
(afin que nous voudrions voir l’amabilité de Dieu pour nous,)

 

C’est lui qui nous a délivrés d’une telle mort et qui nous en délivre encore. Oui, nous avons en lui cette espérance qu’il nous en délivrera encore, et vous y contribuerez vous-mêmes par la prière. Ainsi, la grâce obtenue (charisma) pour nous par beaucoup de personnes sera pour beaucoup une occasion de remercier Dieu à notre sujet.   (2 Corinthiens 1 :10-11)
(ce cadeau d’amabilité (la délivrance d’un danger mortel) pour nous)

 

En effet, il vous a été fait la grâce (charizomai) non seulement de croire en Christ, mais encore de souffrir pour lui.   (Philippiens 1 :29)
(l‘amabilité)

Remarque :
Les concepts « charizomai » et « charisma » sont expliqués dans l’étude « Le don spirituel ».
Suite de l’étude, voir : « Grâce – quelques textes Bibliques ».

 

Télécharger cette étude en PDF :
Grâce – définition.